FERMER
{{media.titre}}
Par {{auteur.nom}}

{{media.description}}

{{media.titre}}
Par {{auteur.nom}}

{{media.description}}

Partenaire
Ubisoft
Timeline
Sélectionnez une année
5eme siècle avant Jésus Christ
465

  • Darius, a Persian Assassin, assassinated King Xerxes I of Persia,[5] a Templar ally.[1] This assassination was the first recorded use of the Assassins' Hidden Blade.[5]

4eme siècle avant Jésus Christ
323

  • Wei Yu, a Chinese Assassin, assassinated Emperor Qin Shi Huang,[5] the first Emperor of China and a Templar ally,[1] with a spear.[5]

1er siècle
1651

  • On January 2, Cesare Borgia besieged the town of Monteriggioni to strike at the Auditore in retaliation for their actions in Rome. The Borgia destroyed and overwhelmed the city, resulting in the capture of Caterina Sforza, the execution of Mario Auditore and the abandonment of the town.[7]
  • Niccolò Machiavelli became the leader of the Italian Assassins and relocated their headquarters to Rome, where he was soon joined by Ezio Auditore. Niccolò and Ezio began strengthening their position in the city, and Ezio helped setting up the local Courtesans, Thieves and Mercenaries Guilds.[7]
  • King Manuel I of Portugal, serving the Borgia, assigned Pedro Álvares Cabral to find and destroy the Assassins Guild in Calicut, India. With help from the Indian Assassins, a group of Italian Assassins razed Cabral's storehouses and shops in the cities and killed his key commanders, forcing Cabral to retreat.[6][7]

1651

  • On January 2, Cesare Borgia besieged the town of Monteriggioni to strike at the Auditore in retaliation for their actions in Rome. The Borgia destroyed and overwhelmed the city, resulting in the capture of Caterina Sforza, the execution of Mario Auditore and the abandonment of the town.[7]
  • Niccolò Machiavelli became the leader of the Italian Assassins and relocated their headquarters to Rome, where he was soon joined by Ezio Auditore. Niccolò and Ezio began strengthening their position in the city, and Ezio helped setting up the local Courtesans, Thieves and Mercenaries Guilds.[7]
  • King Manuel I of Portugal, serving the Borgia, assigned Pedro Álvares Cabral to find and destroy the Assassins Guild in Calicut, India. With help from the Indian Assassins, a group of Italian Assassins razed Cabral's storehouses and shops in the cities and killed his key commanders, forcing Cabral to retreat.[6][7]

3eme siècle
1480

  • On January 2, Cesare Borgia besieged the town of Monteriggioni to strike at the Auditore in retaliation for their actions in Rome. The Borgia destroyed and overwhelmed the city, resulting in the capture of Caterina Sforza, the execution of Mario Auditore and the abandonment of the town.[7]
  • Niccolò Machiavelli became the leader of the Italian Assassins and relocated their headquarters to Rome, where he was soon joined by Ezio Auditore. Niccolò and Ezio began strengthening their position in the city, and Ezio helped setting up the local Courtesans, Thieves and Mercenaries Guilds.[7]
  • King Manuel I of Portugal, serving the Borgia, assigned Pedro Álvares Cabral to find and destroy the Assassins Guild in Calicut, India. With help from the Indian Assassins, a group of Italian Assassins razed Cabral's storehouses and shops in the cities and killed his key commanders, forcing Cabral to retreat.[6][7]

1480

  • On January 2, Cesare Borgia besieged the town of Monteriggioni to strike at the Auditore in retaliation for their actions in Rome. The Borgia destroyed and overwhelmed the city, resulting in the capture of Caterina Sforza, the execution of Mario Auditore and the abandonment of the town.[7]
  • Niccolò Machiavelli became the leader of the Italian Assassins and relocated their headquarters to Rome, where he was soon joined by Ezio Auditore. Niccolò and Ezio began strengthening their position in the city, and Ezio helped setting up the local Courtesans, Thieves and Mercenaries Guilds.[7]
  • King Manuel I of Portugal, serving the Borgia, assigned Pedro Álvares Cabral to find and destroy the Assassins Guild in Calicut, India. With help from the Indian Assassins, a group of Italian Assassins razed Cabral's storehouses and shops in the cities and killed his key commanders, forcing Cabral to retreat.[6][7]

Unity
Assassin's Creed Unity
Présentation
Préface

Paris, 1789. La Révolution Française fait rage et toute la ville est plongée dans le chaos et la terreur.

Alors que le destin de toute une nation se décide, un jeune homme du nom d’Arno mène une quête personnelle qui fera de lui un vrai Maître Assassin. Plongé au coeur d’une lutte sans merci pour le pouvoir, Arno révèlera les vraies forces qui agissent dans l’ombre de la Révolution. De la prise de la Bastille à l’exécution de Louis XVI, plongez au coeur de la Révolution Française, et participez aux évènements qui ont marqué l’Histoire de la France.

Développement

Assassin’s Creed Unity est en cours de développement grâce aux 10 studios principaux à travers le monde. Il est édité par Ubisoft et en développement par Ubisoft Montreal (qui est le leader), Ubisoft Toronto, Ubisoft Quebec, Ubisoft Annecy, Ubisoft Montpellier, Ubisoft Bucharest, Ubisoft Kiev, Ubisoft Shanghai, Ubisoft Singapore et Ubisoft Chengdu.

Le jeu est prévu pour le 28 octobre 2014 sur les consoles Next Gen (Xbox One et PS4) ainsi que sur PC.

Un héros impitoyable

Arno Dorian est née en 1768 de nationalité Franco-Autrichien. Il rejoint l’Ordre des Assassin’s en 1789 et découvre les forces qui agissent dans l’ombre de la révolution.

C’est un nouveau type d’Assassin, son esprit est aussi affûté que sa lame, il est impétueux et sans pitié. Arno est un Assassin aussi discret que redoutable.

Traquez et éliminez vos proies grâce à son équipement composé de la lame fantôme, nouvelle en son genre, elle permet de tirer des flèches discrètement, c’est une arme rapide et efficace à longue distance. À sa ceinture se trouve un sabre Français, une arme légère et redoutable à courte portée. De l’autre coté de sa ceinture se trouve un étui avec un pistolet à barillets multiples, mortel à mi-distance.

Ajoutez à cela une personnalisation complète du style de jeu en sélectionnant vos armes, votre équipement, votre apparence et même vos compétences.

L’expérience Assassin’s Creed révolutionnée

Dans les déplacements : Il y a maintenant une transition entre le système de course libre et le système d’escalade.

Le soucis des anciens opus de vouloir courir et de finir par monter sans faire exprès sur un mur a été résolu. Maintenant, vous passez de l’escalade à la course ou à tout autre mouvement du jeu de manière totalement fluide. Le résultat : Arno peut maintenant bouger librement selon 3 schémas de contrôles différents : deux lorsque vous grimpez, et un lorsque vous courrez grâce à différents touches.

-Dans des combats plus riches : L’équipe Assassin’s Creed c’est basé sur l’escrime pour révolutionner les combats dans Unity, il ne sera plus aussi facile de contrer une attaque. Le mode combat ne doit pas être la solution de facilité comme dans les précédents opus. La perception d’une bataille en est directement impactée. Appuyer successivement sur une touche ne sera plus nécessaire, maintenant chaque combat sera plus tactique et demandera de l’investissement. De plus il ne sera plus possible de pouvoir battre 5 ou 6 gardes tout seul car plus ils seront nombreux et plus leurs attaques deviendront rapides et leur tactique meilleure.

-Dans l’infiltration : Assassin’s Creed Unity offre une infiltration révoultionnée grâce à son “mode infiltration” qui combinera par exemple le fait de pouvoir s’accroupir. Pour passer derrière des gardes il faudra impératievement passer en mode infiltration sinon les gardes se retourneront. De plus, maintenant quand les ennemis vous détecteront votre dernières positions sera affiché. Ainsi quand vous courrez, vous pourrez voir un « fantôme » d’Arno, marquant sa dernière position connue.

Paris, Une ville giantesque et vivante

Explorez la ville la plus grande et réaliste jamais créée dans la série, reproduite à taille réelle grâce à la puissance du nouveau moteur Anvil.

Découvrez les monuments de l’époque fidèlement modélisés tels que Notre-Dame-de-Paris, l’Hôtel de Ville, la Bastille ou même le Louvre.

Grimpez sur les toits de Paris, naviguez à l’intérieur de bâtiments riches en détails ou plongez dans les profondeurs des Catacombes ou des égouts.

Percez les secrets de Paris dans les très nombreuses quêtes annexes comme la chasse aux trésors, enquêtez sur des meurtres mystérieux ou remplissez des contrats d’assassinat.

Rencontrez les personnages historiques tels que Louis XVI, Mirabeau, Robespierre, Napoléon et bien d’autres !

Assistez à des scènes de foule saisissantes de réalisme avec plus de 5000 personnages dans une même scène.

Un monde coop révolutionnaire

Le mode coop sera directement encré dans le solo du jeu et sera jouable à 4. Vous pourrez explorer Paris seul ou avec vos amis. La coordination est clé quand vous jouez entre amis. Votre expérience en ligne sera encore meilleure si vous travaillez en équipe. Chaque Assassin aura des capacités différentes. En jouant à plusieurs vos amis seront toujours la pour vous couvrir. Les combats seront par contre plus tactiques.

Les dossiers

Bientôt disponible

La Serie
Trier par Catégorie
3eme
12eme
13eme
15eme
16eme
18eme
19eme
20eme
21eme
Trier par Siecles
Jeux
Spin-off
Livres
Films
Comics
Assassin's Creed I
Assassin's Creed II
Assassin's Creed II Discovery
Assassin's CreedBrotherhood
Assassin's CreedRévelations
Assassin's Creed III
Assassin's Creed IIILiberation
Assassin's Creed IVBlack Flag
Assassin's Creed IVFreedom Cry
Assassin's CreedUnity
Assassin's CreedRogue
Assassin's CreedProject Legacy
Assassin's CreedLa Croisade secrète
Assassin's CreedRenaissance
Assassin's CreedBrotherhood
Assassin's CreedRévelations
Assassin's CreedForsaken
Assassin's CreedBlack Flag
Assassin's CreedUnity
Assassin's CreedLineage
Assassin's CreedAscendance
Assassin's CreedEmbers
Assassin's CreedMemorias Charta
Assassin's CreedComic
Assassin's CreedFrench Comics
Assassin's CreedThe Fall Comics
Assassin's CreedThe Chain Comics
Assassin's CreedBrahman
Assassin's CreedPenny Arcade Comic
Assassin's CreedFrench Comics
Assassin's Creed I
Assassin's CreedLa Croisade secrète
Assassin's CreedRévelations
Assassin's CreedRévelations - Roman
Assassin's Creed I Altaïr's Chronicles
Assassin's Creed I
Assassin's Creed I Bloodlines
Assassin's CreedLa Croisade secrète
Assassin's CreedRévelations
Assassin's CreedRévelations - Roman
Assassin's Creed II
Assassin's Creed II Discovery
Assassin's CreedRenaissance
Assassin's CreedLineage
Assassin's CreedProject Legacy
Assassin's CreedBrotherhood
Assassin's CreedBrotherhood - Roman
Assassin's CreedAscendance
Assassin's CreedRévelations
Assassin's CreedRévelations - Roman
Assassin's CreedEmbers
Assassin's Creed IIILiberation
Assassin's Creed III
Assassin's Creed IVBlack Flag
Assassin's CreedBlack Flag
Assassin's Creed IVFreedom Cry
Assassin's CreedForsaken
Assassin's CreedUnity
Assassin's CreedUnity
Assassin's CreedThe Fall Comics
Assassin's CreedBrahman
Assassin's CreedThe Fall Comics
Assassin's CreedThe Chain Comics
Assassin's CreedProject Legacy
Assassin's CreedThe Fall Comics
Assassin's CreedThe Chain Comics
Assassin's CreedBrahman
Assassin's Creed I
Assassin's Creed II
Assassin's Creed III
Assassin's CreedBrotherhood
Assassin's CreedRévelations
Assassin’s Creed I
X
PS3 - XBOX360 - PC / PSP / Mobile
Nous sommes en 1191. La troisième croisade déchire la terre sainte. Vous, Altaïr, cherchez à mettre fin aux hostilités en plongeant les deux camps dans l'impasse.
Vous êtes un Assassin, un impitoyable guerrier agissant dans l'ombre. Vos actions sont susceptibles d'instaurer le chaos autour de vous et votre existence même influera sur l'issue de cette période cruciale de l'histoire.

Assassin’s Creed I - Bloodlines : PSP
Automne 1191. Altaïr entreprend un voyage à Chypre, avec pour objectif d’en apprendre plus sur le but des Templiers, maintenant dirigés par Armand Bouchard.
La croisade Secrète : roman. Niccolo Polo, père de Marco Polo, raconte la vie du maitre Assassin Altaïr dans ce journal intime.

Assassin’s Creed I - Altaïr’s Chronicle : Mobile
Vous suivez Altaïr dans sa quête du Calice en 1190.
Assassin’s Creed I - Bloodlines
X
PSP
Automne 1191. Altaïr entreprend un voyage à Chypre, avec pour objectif d’en apprendre plus sur le but des Templiers, maintenant dirigés par Armand Bouchard.
La croisade Secrète : roman. Niccolo Polo, père de Marco Polo, raconte la vie du maitre Assassin Altaïr dans ce journal intime.
Assassin’s Creed I - Altaïr’s Chronicle
X
Mobile
Vous suivez Altaïr dans sa quête du Calice en 1190.
Assassin’s Creed II
X
PS3 - XBOX360 - PC
Préparez-vous à une immersion dans l'univers riche et meurtrier de la Renaissance Italienne, une époque d'opulence, de gloire artistique et de complots meurtriers.
Assassin's Creed II vous fait découvrir Ezio, un nouvel assassin poursuivant la tâche meurtrière de ses prédécesseurs. Vivez un récit épique au cœur du pouvoir et de la corruption, peaufinez vos talents d'Assassin et exploitez des armes et appareils conçus par le légendaire Léonard de Vinci en personne dans cette suite haletante et mouvementée. 1459
Assassin’s Creed II - Discovery
X
Nintendo DS - IOS
En 1491, lors de sa quête pour la Pomme d’Eden, Ezio voyagera d’Italie à l’Espagne et se battra une fois encore contre les templiers.
Assassin’s Creed II - Brotherhood
X
PS3 - XBOX360 - PC
Incarnez Ezio, un Maître Assassin légendaire, dans la lutte qui l'oppose au puissant ordre des Templiers.
Il devra arpenter Rome, plus grande ville d'Italie et centre du pouvoir gangréné par l'avidité et la corruption, afin de frapper l'ennemi au cœur. Pour triompher des tyrans qui s'y sont retranchés, la force physique ne suffira pas. Ezio devra faire preuve de ses talents de chef à la tête d'une confrérie d'Assassins. Seules l'union et la coopération permettront aux Assassins de battre leurs ennemis mortels et d'éviter l'extinction de leur ordre. 1499
Assassin’s Creed - Revelations
X
PS3 - XBOX360 - PC
Lorsqu'un homme a remporté tous ses combats et vaincu tous ses ennemis, que lui reste-t-il à accomplir ?
Ezio Auditore doit abandonner son ancienne vie à la recherche de réponses, de la vérité. Dans Assassin's Creed Revelations, le Maître Assassin Ezio Auditore marche sur les traces d'Altaïr, mentor légendaire, sur un chemin qui doit le mener à la révélation. Ce chemin périlleux mènera Ezio à Constantinople, le cœur de l'empire ottoman, où une armée de Templiers s'assemble afin de déstabiliser la région. 1511
Assassin’s Creed III
X
PS3 - XBOX360 - PC - Wii U
Nous sommes en 1775. Les colonies américaines sont au bord de la révolte.
Vous incarnez Connor Kenway, un assassin qui a juré d'assurer la liberté de son peuple et de sa nation.
Dans ce but, vous devez traquer vos ennemis à travers un vaste monde ouvert incroyablement réaliste.
Faites montre de vos talents d'assassin tout au long de cette violente quête qui vous mènera des rues agitées des cités aux champs de bataille ensanglantés des contrées les plus sauvages.
Vous rencontrerez des héros légendaires de l'histoire américaine et, ensemble, vous conspirerez pour anéantir ceux qui menacent la Liberté.
Assassin’s Creed III - Liberation
X
PS3 - XBOX360 - PC
En 1765, alors que la Révolution se dessine dans le Nord, l'Espagne cherche à s'imposer en Louisiane.
C'est sans compter avec Aveline, membre des assassins. Elle utilisera toutes les armes et talents de son arsenal pour offrir la liberté à son peuple et à son pays.
Assassin’s Creed IV - Black Flag
X
PS3 - XBOX360 - PC
1715. Les pirates dominent les Caraïbes. Ils ont instauré une république sans foi ni loi dans laquelle règnent la corruption, l’avidité et la cruauté.
Parmi ces hors-la-loi : Edward Kenway, un jeune capitaine impétueux. Son combat pour la gloire lui vaut le respect de grandes figures comme Barbe Noire, mais l’entraîne aussi dans la guerre ancestrale opposant Assassins et Templiers, une guerre qui pourrait détruire tout ce que les pirates ont construit.
Assassin’s Creed IV - FreeDom Cry
X
PS3 - XBOX360 - PC
1715. Les pirates dominent les Caraïbes. Ils ont instauré une république sans foi ni loi dans laquelle règnent la corruption, l’avidité et la cruauté.
Parmi ces hors-la-loi : Edward Kenway, un jeune capitaine impétueux. Son combat pour la gloire lui vaut le respect de grandes figures comme Barbe Noire, mais l’entraîne aussi dans la guerre ancestrale opposant Assassins et Templiers, une guerre qui pourrait détruire tout ce que les pirates ont construit.
Assassin’s Creed - Project Legacy
X
Jeu facebook
Plusieurs mémoires disponibles autour de l’Italie de la Renaissance post-AC2.
Assassin’s Creed - La Croisade secrète
X
Roman
Niccolo Polo, père de Marco Polo, raconte la vie du maitre Assassin Altaïr dans ce journal intime.
Assassin’s Creed - Renaissance
X
Roman
Préparez-vous à une immersion dans l'univers riche et meurtrier de la Renaissance Italienne, une époque d'opulence, de gloire artistique et de complots meurtriers.
Assassin's Creed II vous fait découvrir Ezio, un nouvel assassin poursuivant la tâche meurtrière de ses prédécesseurs. Vivez un récit épique au cœur du pouvoir et de la corruption, peaufinez vos talents d'Assassin et exploitez des armes et appareils conçus par le légendaire Léonard de Vinci en personne dans cette suite haletante et mouvementée. 1459
Assassin’s Creed - Brotherhood
X
Roman
Incarnez Ezio, un Maître Assassin légendaire, dans la lutte qui l'oppose au puissant ordre des Templiers.
Il devra arpenter Rome, plus grande ville d'Italie et centre du pouvoir gangréné par l'avidité et la corruption, afin de frapper l'ennemi au cœur. Pour triompher des tyrans qui s'y sont retranchés, la force physique ne suffira pas. Ezio devra faire preuve de ses talents de chef à la tête d'une confrérie d'Assassins. Seules l'union et la coopération permettront aux Assassins de battre leurs ennemis mortels et d'éviter l'extinction de leur ordre. 1499
Assassin’s Creed - Revelations
X
Roman
Lorsqu'un homme a remporté tous ses combats et vaincu tous ses ennemis, que lui reste-t-il à accomplir ?
Ezio Auditore doit abandonner son ancienne vie à la recherche de réponses, de la vérité. Dans Assassin's Creed Revelations, le Maître Assassin Ezio Auditore marche sur les traces d'Altaïr, mentor légendaire, sur un chemin qui doit le mener à la révélation. Ce chemin périlleux mènera Ezio à Constantinople, le cœur de l'empire ottoman, où une armée de Templiers s'assemble afin de déstabiliser la région. 1511
Assassin’s Creed - Forsaken
X
Roman
Commençant en 1735, ce roman est la copie du journal intime d’Haytham Kenway, le fils de pirate Edward Kenway. Nous pouvons y apprendre les événements qui le conduirons à l’ordre des Templiers et directement aux événements derrière Assassin’s Creed III.
Assassin’s Creed - Black Flag
X
Roman
1715. Les pirates dominent les Caraïbes. Ils ont instauré une république sans foi ni loi dans laquelle règnent la corruption, l’avidité et la cruauté.
Parmi ces hors-la-loi : Edward Kenway, un jeune capitaine impétueux. Son combat pour la gloire lui vaut le respect de grandes figures comme Barbe Noire, mais l’entraîne aussi dans la guerre ancestrale opposant Assassins et Templiers, une guerre qui pourrait détruire tout ce que les pirates ont construit.
Assassin’s Creed - Lineage
X
Court métrage
Série de 3 films narrant l’histoire de Giovanni Auditore da Firenze, le père d’Ezio, face au puissant Rodrigo Borgia, grand maître de l’Ordre des Templiers.
Assassin’s Creed - Ascendance
X
Court métrage
Histoire animée. Cette courte histoire animée montre la montée au pouvoir de César Borgia, le fils de Rodrigo Borgia.
Assassin’s Creed - Embers
X
Court métrage
1524. Ezio a désormais pris sa retraite de l’ordre des Assassins. Mais lorsque Shao Jun, une assassine de Chine, rendra visite à Ezio, elle le lancera malgré lui dans sa dernière aventure pour les Assassin.
Assassin’s Creed - Comic
X
Comics
Assassin’s Creed - French Comics
X
Comics
Aquilus est un assassin de la Rome de 259. Lui et son cousin Accipiter seront confrontés aux templiers dans la quête d’un fragment d’Eden : l’Ankh
Assassin’s Creed - The Fall Comics
X
Comics
Octobre 1888, Nikolai Orelov est chargé d’assassiner le Tsar Alexandre III.
Nous revivons ses souvenirs via Daniel Cross, peu avant l’an 2000.
Assassin’s Creed - The Chain Comics
X
Comics
1918. On suit le fils de Nikolai : Innokenti Orelov, toujours grâce à Daniel Cross (en 2002), qui est le petit fils d’Innokenti.
Assassin’s Creed - Brahman
X
Comics
Jot Soora en 2013 visite les mémoires d’Arbaaz Mir, un assassin d’Inde en 1839.
Assassin’s Creed - Penny Arcade Comic
X
Comics
Assassin’s Creed - Memorias Charta
X
Court métrage - Par les fans
Webseries se passant de 1943 à 1945, racontant l'histoire de Peter Spizaetus, maitre Assassin français à la recherche de la Pomme d'Eden.
http://memorias-charta.com/
Assassin’s Creed - Unity
X
Roman
1789 : La magnifique ville de Paris se voit à l'aube de la Révolution Française. Les rues pavées sont rouges par le sang des gens qui se rebellent contre l'aristocratie. Mais la liberté coûte très cher...

À une époque où le fossé entre les riches et les pauvres est le plus extrême, et où une nation se déchire, un jeune homme et une femme lutte pour venger tout ce qu'ils ont perdu.

Arno et Élise sont entraînés dans la bataille séculaire entre les Assassins et les Templiers, un monde de dangers plus mortel que ce qu'ils auraient imaginé.

L'histoire immersive des Assassins Creed se poursuit dans le septième roman de Olivier Bowden, à la suite de Renaissance, Brotherhood, La Croisade secrète, Révélations, Forsaken et Black Flag.
AC III
Assassin's Creed III
Présentation

Nous sommes en 1775. Les colonies américaines sont au bord de la révolte.
Vous incarnez Connor Kenway, un assassin qui a juré d'assurer la liberté de son peuple et de sa nation.
Dans ce but, vous devez traquer vos ennemis à travers un vaste monde ouvert incroyablement réaliste.
Faites montre de vos talents d'assassin tout au long de cette violente quête qui vous mènera des rues agitées des cités aux champs de bataille ensanglantés des contrées les plus sauvages.
Vous rencontrerez des héros légendaires de l'histoire américaine et, ensemble, vous conspirerez pour anéantir ceux qui menacent la Liberté.

Sur PS3 - XBOX360 - PC - Wii U

Les dossiers
Résumé
Résumé

L’histoire d’Assassin’s Creed 3 s’ouvre au Royal Opera House de Londres où l’ancêtre de Desmond, Haytham Kenway y est attendu par son supérieur, Reginald Birch, qui lui désigne la cible qu’il doit assassiner, un vieil homme qui profite du spectacle quelques étages plus haut. Le temps d’une conversation formelle qui lui indique qu’il devra faire appel à ses talents de course libre, les escaliers étant surveillés, Haytham s’acquitte de son contrat et tue le vieil homme à l’aide de sa lame secrète pour récupérer le précieux artefact que ce dernier portait sur lui. Le temps que le meurtre ne soit découvert, Haytham a rejoint son fiacre et disparait dans la nuit Londonienne.

On le retrouve un peu plus tard dans la même soirée, rejoignant une réunion où il est attendu avec son précieux sésame. Son supérieur, Reginald Birch, qui est lui aussi de retour, explique à l’assistance qu’il s’agit d’une clé, censée ouvrir une cache secrète de Ceux Qui Etaient Là Avant se trouvant sur le nouveau continent où l’armée Britannique établit des colonies. L’Amérique. Haytham est donc sommé de partir pour l’Amérique et de trouver la cache secrète et ce qu’elle renferme avant leurs ennemis. Il se voit pour cette mission confier une liste de collaborateurs qu’il trouvera dans les colonies, tous sympathisants à leur cause. Sur une ultime formule d’encouragement, Haytham prend congé pour se reposer avant d’embarquer le lendemain à l’aube sur le Providence, un navire en partance pour Boston.

L’accueil glacial qui lui est réservé ne présage rien de bon pour une traversée d’une durée de plus d’un mois. Le capitaine lui reproche le départ différé de son navire et certains hommes font preuve d’une hostilité non dissimulée à son égard. Après quelques heurts et menace, Haytham découvre en enquêtant sur une supposée mutinerie qu’un inconnu largue des tonneaux en pleine mer à intervalles réguliers. Comprenant que quelqu’un à bord trace leur route pour qu’un autre navire les suive à la trace, Haytham en informe le capitaine mais au moment de prendre une décision sur la marche à suivre il est trop tard : le navire ennemi est à portée de canon et visiblement paré à faire feu. En rejoignant au pont inférieur le matelot qui l’avait aidé à faire son enquête, ce dernier lui révèle que ses ennemis l’ont suivi avec attention depuis le meurtre commis à l’opéra de Londres et que lui-même est bien décidé à le faire payer. Après une confrontation ayant pour conséquence la mort du matelot Haytham remonte sur le pont supérieur et ordonne au capitaine de naviguer droit sur la tempête qui se profile à l’horizon, en espérant y perdre le navire ennemi. Aidant du mieux qu’il peut grâce à sa force et son agilité, Haytham aide à sécuriser les voilures et voit depuis le mât où il est perché le bateau ennemi couler dans la tempête. Suite à cet incident, le trajet se déroule paisiblement et les côtes de l’Amérique se dévoilent quelques jours plus tard à travers le brouillard.

Une fois à Boston, à peine débarqué sur le quai, Haytham fait la connaissance d’un jeune homme fougueux, apparemment plein de ressource et prêt à tout pour servir l’ordre et s’y faire une place : Charles Lee. Celui-ci lui propose de lui faire découvrir Boston et lui annonce que toutes les dispositions ont été prises à son initiative pour son séjour en Amérique. Les deux hommes rencontrent par la suite Benjamin Franklin qui court derrière les pages de son Almanach et se présente en expliquant que si Haytham veut bien lui ramener les pages manquantes de son précieux ouvrage, il sera le bienvenue. Après quoi ils partent au magasin s’équiper de nouvelles armes. Puis ils partent à l’auberge du Green Dragon qui sera leur pied à terre et où Charles a donné rendez-vous à l’un des hommes figurant sur la liste d’Haytham, William Johnson. Ce dernier explique que ses travaux de recherche sur la région ont été volés et que son associé, Thomas Hickey, s’attèle en ce moment même à les retrouver. Les deux hommes partent donc prêter main forte à l’associé de Johnson qui s’avère être un jeune homme revêche à l’accent des mauvais quartiers de Londres. Malgré des débuts houleux, leur association permet de récupérer les précieux documents et de préparer la suite des opérations. Au moment de contacter leur troisième collaborateur, Benjamin Church, il s’avère que ce dernier s’est fait capturer par des tuniques rouges anglaises qui comptent extorquer de l’argent à ce riche chirurgien sans défenses. C’est sans compter l’intervention d’Haytham et de ses hommes qui libèrent le prisonnier et l’intègrent à leur petite compagnie. Le nom suivant sur la liste est celui de Jonathan Pitcairn. Ce dernier sert sous les ordres du général Braddock un ancien frère d’arme d’Haytham avec qui celui-ci entretient des relations glaciale. Après s’être fait passer pour de nouvelles recrues grâce à Charles qui sert également sous les ordres de Braddock, Haytham retrouve son ancien compagnon occupé à sermonner Pitcairn qui semble agir sous des ordres contraires aux siens. Haytham intervient dans l’échange houleux entre les deux hommes, essuyant au passage le mépris de Braddock qui semble lui vouer une rancœur tenace et lui refuse de disposer de Pitcairn, puisqu’il doit déjà se passer de Charles. L’échange s’en tient là et Haytham et ses hommes repartent bredouilles. Loin de renoncer, ces derniers tendent un piège à la compagnie de Braddock, éliminent toutes les tuniques rouges qui se dressent entre eux et Pitcairn, mais laissent néanmoins la vie sauve à l’ancien compagnon d’Haytham qui lui explique néanmoins que la prochaine fois que sa route croisera celle de leur ordre, sa vie pourrait s’en retrouver tragiquement écourtée.

Une fois le groupe au complet, les discussions s’engagent sur leur première opération : libérer les indiens retenus par l’ancien geôlier de Church qui les vend comme esclaves aux colons. Haytham espère qu’une fois libérés, les indiens pourront fournir des informations cruciales sur les installations de Ceux Qui Etaient Là avant dans les environs. Déguisés avec les tuniques rouges volées à la patrouille qu’ils ont attaquée, le petit groupe infiltre le fort de Southgate avec un groupe de prisonniers indiens dont une femme qui semble avoir une importance particulière aux yeux du marchand d’esclave. Une fois entrés, la stratégie opère et les indiens sont libérés les uns après les autres. Mais quand Haytham souhaite interroger la mystérieuse femme indienne, elle s’enfuit sans répondre. La libération des indiens continue de pair avec le massacre des tuniques rouges et le fort de Southgate est libéré.

Quelques semaines plus tard, le groupe est réduit à attendre que les indiens montrent d’eux-mêmes leur reconnaissance à leurs sauveurs, mais en vain. Charles continue de les chercher et Haytham se focalise sur la femme qu’il a libéré à Southgate, jusqu’au jour où Charles revient avec des nouvelles à son sujet : elle semblerait qu’elle sème le trouble aux portes de la ville, dans un village appelé Lexington. Charles et son maître se rendent donc sur place et tentent de localiser son campement et finissent par la retrouver dans la forêt. Après une course poursuite suivie d’un échange hasardeux, Haytham peut enfin faire la connaissance de Kaniehtí:io, une femme de la tribu Kanien'kehá:ka qui parle parfaitement anglais. En voyant l’amulette d’Haytham, elle en reconnait les symboles, qui sont gravés dans une grotte non loin de là, mais son peuple interdit d’en divulguer quoi que ce fut à un étranger.
Afin de déterminer si Haytham est digne de confiance, elle lui propose un rendez-vous non loin de là. Ensemble, ils conçoivent un plan pour éliminer Braddock qui se trouve être leur ennemi commun du fait de ses interactions contre l’ordre et de son massacre organisé des indiens. Après avoir recueilli des informations dans un pub à grand renfort de coups de poings et de coups de pieds sous l’œil amusé de Kaniehtí:io, Haytham convient d’un prochain rendez-vous avec la Mohawk non loin du camp de Braddock puis il prend congé.

Il retrouve la jeune femme au fort où elle attend sans bouger dans la neige, surveillant attentivement les allées et venue des soldats. Sur ses recommandations, Haytham utilise la tempête de neige à son avantage pour se dissimuler et infiltrer le fort sans tuer qui que ce soit, laissant simplement traîner ses oreilles aux endroits opportuns, non sans saboter les canons pour éviter toute déconvenue en cas de découverte de sa tentative d’espionnage. Il apprend ainsi de la bouche d’un soldat britannique qui n’est autre qu’un jeune George Washington que Braddock a rallié ses troupes pour marcher sur un fort Français. Haytham vole la map sur laquelle sont notés les déplacements d’Edward « Bouledogue » Braddock et s’enfuit non sans avoir mis au point un plan avec Ziio l’indienne : quand tous deux auront organisés leurs effectifs, ils se retrouveront pour porter un coup fatal au bouledogue.

Quelques mois plus tard, Ziio retrouve Haytham et ses hommes au pub du Green Dragon pour lui annoncer que tout est en place. Les guerriers indiens de plusieurs tribus sont prêts et Braddock est en marche. Ils se retrouvent non loin du campement des tuniques rouges où un groupement détaché leur offre une cible facile pour se procurer des uniformes. Grâce à l’attaque communes des indiens et des hommes de Kenway, en quelques minutes tout le monde revêt des uniformes de tuniques rouges : ils sont prêt à infiltrer le détachement de Braddock. Au moment où Haytham rejoint le groupe du général Braddock, il voit celui-ci tuer de sang froid l’un de ses hommes qu’il accuse de traitrise au détour d’une conversation. Il en profite pour chevaucher à sa hauteur et le menacer à son tour de son arme à feu. S’ensuit une scène de confusion où ses hommes et les indiens tombent tour à tour sur les hommes de Braddock, les empêchant de s’en prendre à Haytham. Kaniehtí:io elle-même désarçonne George Washington et l’immobilise alors qu’il visait Kenway, enjoignant celui-ci de partir à la suite de Braddock qui s’enfuit. Après une course poursuite périlleuse dans une forêt rendue dangereuse par les nombreux obstacles qui s’y dresse, les deux cavaliers descendent de cheval et continuent à pied. Haytham rattrape Braddock sans peine et le blesse mortellement. Il rappelle à ce dernier qu’ils étaient frères d’armes, mais que les massacres et la brutalité du bouledogue les ont définitivement écartés. Braddock réplique à son tour que la violence est une solution qui permet de hâter les choses, ce à quoi Haytham répond ironiquement que pour une fois, il est d’accord, avant de lui asséner un coup fatal et de lui retirer la bague qu’il portait au doigt, signe de leur allégeance.
Il retrouve Ziio plus tard qui l’emmène sur le site de Ceux Qui Etaient Là avant et Haytham dépité constate que ce n’est qu’une cave décorée de peintures rupestre. Ne pouvant cacher sa déception, il la remercie chaleureusement et tourne les talons mais l’indienne le retient et l’embrasse.

Plus tard, il retrouve ses camarades au pub et leur explique que si le site n’est pas ce qu’ils cherchaient, il a confiance en l’avenir et que leur ordre doit s’implanté plus profondément, se stabiliser et s’étendre pour trouver sa place dans les colonies. Pour ce faire, il intronise Charles Lee qui a été le compagnon parfait jusque là. Il lui fait jurer de respecter les principes de l’ordre, de ne pas en divulguer la nature et de s’y tenir jusqu’à sa mort. Charles le jure, reçoit la bague de feu Edward Braddock et rejoint ainsi l’ordre secret des Templiers. [Mind = Blown]

L’histoire reprend cette fois-ci du côté de Kaniehtí:io qui explique qu’elle a eu un enfant d’Haytham qu’elle a quitté, ne supportant pas les idéaux des templiers et leur soif de pouvoir et de contrôle. Elle vit dans la peur de voir un jour dans les yeux de son fils Ratonhnhaké :ton la même lueur d’avidité que dans ceux de son père, mais à ce moment là de l’histoire, son fils est un enfant comme les autres qui a les traits d’un Mohawk plus que d’un colon, et qui vit comme tous les autres enfants indiens de son village.

Un ami proche de Ratonhnaké:ton vient le chercher pour une partie de cache-cache dans la forêt. L’enfant quitte sa mère sur d’ultimes recommandations de prudence, sans savoir ce qui l’attend. L’après-midi de jeux d’enfants vire au cauchemar quand des hommes les surprennent et les menacent pour savoir où est leur village. L’un des hommes dévisage Ratonhnhaké:ton croyant reconnaître ses traits, et pour cause. C’est Charles Lee, l’un des hommes d’Haytham, qui reconnait les traits de son propre maître, mais sans pour autant réaliser qui est l’enfant qu’il menace. L’enfant qui parle anglais demande son nom à Lee en lui promettant qu’il le retrouvera, avant de se faire assommer par un autre templier. En se réveillant, il comprend que quelque chose ne va pas et se rue au village qui s’embrase : quelqu’un y a déclenché un incendie et c’est la panique sur place. Il court à sa hutte pour retrouver sa mère prisonnière des flammes. Il tente de l’aider mais en vain. Les poutres de bois enflammées sont trop lourdes et trop dangereuse, et il ne peut qu’entendre les derniers mots de sa mère. « Sois fort, Ratonhnhaké:ton, sois courageux. » Elle lui jure qu’elle sera toujours à ses côtés même quand il se sentira seul et un guerrier vient l’emporter loin du brasier, laissant Kaniehtí:io piégée dans les flammes qui crie un dernier mot d’amour à son fils, sentant sa dernière heure arrivée. Le village de Kanatahséton est détruit et Ratonhnaké:ton déjà privé de père est désormais orphelin.

Quelques années plus tard, on retrouve Ratonhnaké:ton adolescent et son ami Kanen'tó:kon à une partie de chasse en forêt. Le premier apprend à chasser au deuxième et à collecter les plumes d’oiseau pour la matriarche de la tribu. Cette dernière l’appelle auprès d’elle une fois de retour au village et elle lui montre un artefact ancien, une boule de cristal dont se servaient ceux de la première civilisation pour communiquer à travers les siècles à leurs successeurs. Si les membres de leur tribu ne bougent pas malgré l’avancée des colons, c’est pour protéger l’héritage communiqué par cette boule. L’ancêtre la tend au jeune homme qui a alors une vision à travers les yeux d’un aigle qui remonte leurs terres de Junon qui se présente à lui et lui montre son destin tel qu’il a été tracé : il doit quitter la vie de sa tribu et chercher un homme et un symbole précis qui changeront sa destinée : le symbole des Assassins.

L’esprit tourmenté par des questions sans fin, le jeune homme part à la recherche de l’homme au symbole d’asssassin et finit par retrouver un vieil homme bourru du nom d’Achilles Davenport qui le renvoie à plusieurs reprises, plus ou moins violemment, peu désireux de se voir rappeler ses obligations, puisqu’il a quitté la confrérie des assassins depuis un moment. Mais Ratonhnhaké:ton a la tête dure et après plusieurs jours à essuyer des refus, il trouve une aide inattendue en la personne de deux voleurs décidés à cambrioler le manoir Davenport. Après s’être battu contre eux, le jeune indien mord la poussière et se fait sauver in extremis par Achilles qui n’a rien perdu de ses anciens réflexes. Après quoi le vieil homme accepte de recevoir Ratonhnhaké:ton et lui explique l’histoire de la confrérie des assassins et les machinations des templiers, Haytham Kenway en tête. Ratonhnhaké :ton reconnait le portrait de son père au mur mais ne montre pas d’émotions particulière. Après quelques compromis, tout deux se mettent d’accord : Achilles entraînera Ratonhnhaké:ton si ce dernier donne un coup de main dans la réfection de la maison qui tombe en ruines. Le jeune homme peut ainsi suivre le chemin qui lui a été montré dans sa vision.

Après des mois d’entraînement intensif, de corps comme d’esprit, d’histoire des deux ordres, d’art et autres subtilités coloniales, Achilles décide d’emmener son apprenti à Boston pour trouver de quoi commencer à refaire la maison. Emerveillé par la grande ville, le jeune homme doit vite apprendre que son teint mat ne fera pas forcément l’unanimité. Comme son teint d’indien se rapproche du teint des espagnols ou des italiens, il décide de lui donner un nom plus commun dans les colonies. C’est ainsi que Ratonhnhaké:ton devient Connor. Le jeune homme part ensuite en courses pour Achilles et en revenant, il tombe sur une manifestation de patriotes en colère massés autour de tuniques rouges britanniques. Dans la foule, il reconnait son père en grande conversation avec l’un de ses associés. Achille envoie Connor sur les traces de cet homme qui s’apprête à tirer sur la foule. Il l’en empêche juste à temps mais voit du haut du toit sur lequel il est monté Charles Lee tirer un coup de semonce en l’air, semant la panique du côté des tuniques rouges qui se mettent à abattre les manifestants. Haytham qui a repéré le jeune indien sur le toit pointe un doigt dans sa direction et Connor désormais fiché comme responsable de la tuerie doit fuir les soldats aussi rapidement que possible. Une fois à l’abri, un mystérieux étranger lui donne rendez-vous de la part d’un certain Adams au Faneuil hall. Cet homme est en fait envoyé par Achilles pour récupérer Connor mais aussi faire baisser sa notoriété. Adams lui fait donc arracher les affiches « WANTED » avec son portrait et corrompt ensuite le héraut qui corrige les informations sur le présumé tireur en expliquant que ce n’était pas un indien mais quelqu’un déguisé en indien. Enfin, en passant par les tunnels sous la ville, ils arrivent à l’atelier d’’impression des affiches de recherche et stoppent le processus. Connor part ensuite par le port de Boston pour revenir sur les terres d’Achilles par la mer.

C’est furieux que Connor retrouve Achilles, exaspéré par le fait que celui-ci l’ait laissé à Boston et qu’il refuse de le laisser affronter son père. Achilles rétorque que si Connor est encore un adolescent avec seulement quelques mois d’entraînement, Haytham lui est un combattant aguerri avec des années d’expérience. Il consent ceci-dit à lui laisser ses lames secrètes mais ils sont interrompus par Godfrey, un bûcheron qui supplie Connor de l’aider à sauver son ami Terry prisonnier de la rivière glacée. Connor plonge à son secours et propose aux deux hommes de s’installer sur le territoire d’Achilles : ils deviennent les premiers ouvriers à s’installer dans le coin, récompensant la générosité de Connor par des matériaux finis.

En retournant chez lui, il retrouve Achilles qui l’emmène voir un « atout » depuis longtemps décati. Connor fait la connaissance de Robert Faulkner, un marin porté sur la bouteille qui lui parle de sa merveille, l’Aquila, un bateau à moitié sombré dans la baie derrière la maison. Le bateau n’est autre que celui qui a suivi le Providence, à la poursuite d’Haytham lors de son arrivée en Amérique. Sans avoir été coulé, le bateau est bien endommagé mais avec l’arrivée des deux bûcherons sur le domaine, Connor promet de le rénover complètement et Faulkner lui promet un équipage. Et puisque le premier artisan met les choses en branle, Achilles explique également à Connor les rudiments du commerce.

Après encore quelques mois d’entraînement intensif, Connor peut enfin embarquer sur l’Aquila et Faulkner lui enseigne les rudiments de la navigation en mer, l’utilisation de la barre et des canons après être allé armer l’Aquila en ville. Et de retour à la maison, Achilles lui offre enfin sa robe d’assassin, sans plus de cérémonial car ni l’un ni l’autre ne sont enclins à ce genre de célébrations. Connor est désormais un assassin.

Un peu plus tard alors qu’Achilles tente d’expliquer à Connor le maniement de la dague à cordes, Kanen'tó:kon, son ami d’enfance arrive à toute allure pour lui expliquer que l’un des hommes d’Haytham, William Johnson revendique les terres de leur village. Fidèle à son peuple comme aux assassins, Connor part contre Johnson, non sans planter la hache de guerre dans un poteau de la maison. A Boston, il retrouve Samuel Adams qui propose de le guider vers Johnson. En chemin ils tombent sur un Français aux prises avec les tuniques rouges. Connor s’arrête pour l’aider mais l’homme ne peut que le remercier et partir aussi vite que possible, puisqu’il est attendu ailleurs. En retrouvant Adams, Connor retrouve également l’homme qu’il vient d’aider : Stéphane Chapheau. Ce dernier lui explique que Johnson va probablement financer l’achat des terres de sa tribu avec du thé de contrebande qu’il vole aux anglais pour esquiver les taxes. Après s’être débarrassé des hommes de Johnson avec un Stéphane Chapheau enragé qui se rend compte que les hommes qui récupèrent les taxes le font au nom du templier et non de la couronne, il entreprend de se débarrasser du thé de contrebande en le balançant à la mer, afin de porter un coup fatal aux revenus de Johnson et stopper l’acquisition de ses terres. Chapheau reconnaissant propose son allégeance à Connor, devenant sa première recrue au sein des assassins. Grâce à sa nouvelle recrue et aux Fils de la Libertés rejoints par Paul Revere, l’opération est un succès et prend le nom de « Boston Tea Party ». Le tout sous l’œil impuissant des templiers.

Confiant, Connor retourne au domaine où Achilles lui apprend qu’un bon templier est un templier mort et que seule cette issue permet de régler définitivement le problème. Johnson vivant, ce n’est qu’une question de temps avant que les négociations ne reprennent.

Six mois plus tard le destin donne raison à Achilles et quand Kanen'tó:kon revient au domaine, affolé, c’est pour confirmer que Johnson est de retour, sur leur terres avec la somme d’argent nécessaire à leur rachat et que des négociations sont en cours. Connor rejoint le lieu indiqué par son ami et retrouve le templier en négociation avec les indiens de sa tribu. La négociation tourne au vinaigre et lorsque le combat se profile, Connor rejoint les siens pour les défendre et trace son chemin à coup de tomahawk jusqu’au templier qu’il finit par poignarder. Mourant, Johnson lui explique que si les templiers veulent récupérer les terres c’est pour protéger les indiens des intérêts des colons et de la couronne, quand les conflits entre les deux seront apaisés et que les colons commenceront à voir plus loin que leur indépendance et commenceront à étendre leurs terres. Connor lui adresse ses derniers sacrements à la mode indienne et s’en va.

Sur son cadavre, il retrouve une lettre adressée à Jon Pitcairn dans laquelle il le somme de détruire les ressources des patriotes afin qu’ils ne puissent plus résister, dans le but d’aider à la domination des templiers sur les colonies. Et quand Paul Revere lui demande de l’aide en mentionnant le nom de Pitcairn, Connor le rejoint à Boston et là Paul lui explique que Pitcairn va conduire deux raids sur Concord et Lexington pour détruire les ressources des patriotes. Le seul moyen de contrer cette attaque surprise est d’avertir les patriotes endormis qui ne se doutent de rien et de les mener de front contre Pitcairn. La chevauchée ne se passe pas sans heurts contre les tuniques rouges mais au petit matin, les troupes sont prêtes à essuyer les tirs des tuniques rouges et avec l’aide de Connor, la bataille de Concord et Lexington est gagnée non sans mal, en poussant les troupes britanniques à se retirer mais Pitcairn, lui, a disparu.

Ensuite, Connor rejoint l’armée continentale des patriotes où il assiste à un discours de Washington. Mais son sang ne fait qu’un tour lorsqu’il reconnaît l’un des hommes qui assiste également au discours : Charles Lee. Ce dernier ne semble pas le reconnaître mais leur bref échange est interrompu par Samuel Adams qui présente Connor au général Washington. Il apprend que Pitcairn s’est retranché à Boston et n’a aucune envie d’en sortir. Fort heureusement une offensive est prévue par Israel Putnam que l’assassin s’empresse de rejoindre sous les boulets de canon : un navire britannique attaque les troupes de Putnam pour les forcer à battre en retraite et abandonner l’offensive contre Pitcairn. Connor propose de détruire le navire afin d’aider Putnam à pousser le templier à sortir de son trou. Il explique à Putnam qu’il prendra le drapeau des patriotes et le fera flotter sur le bateau en signe de son succès, ce à quoi Putnam sceptique rétorque qu’il louera ses éloges à ses funérailles. Mais l’opération de Connor est un succès et Putnam peut relancer son offensive. Connor propose une attaque directe sur Pitcairn en passant entre les lignes pendant que les combats font rage et Putnam le traite de fou. L’assassin part assassiner Pitcairn, et exige ses excuses à son retour. Il infiltre non sans mal les lignes ennemies, utilisant la végétation pour se dissimuler et prendre de la hauteur pour fondre sur le templier à cheval qui n’a pas songé à scruter les frondaisons. Dans un dernier mot, Pitcairn essaie d’expliquer à Connor que son but est noble et que l’assassin ne comprend rien aux manigances des templiers mais il est trop tard. Il expire sur le champ de bataille et Connor retourne vers les patriotes après un dernier sacrement dans sa langue car le temps presse : sur le corps de Pitcairn, il a retrouvé un ordre visant à faire assassiner Washington.

De retour au domaine, après une énième dispute avec Achilles, ils sont interrompus par un homme qui révèle que l’homme chargé d’assassiner Washington n’est autre que Thomas Hickey. En cherchant Hickey accusé de production de fausse monnaie, Connor est arrêté, accusé de complicité avec le templier. Enfermé à la prison de Bridewell, privé de ses armes et de sa robe d’Assassin, il assiste impuissant à la visite de son templier de père escorté de Charles Lee à la cellule de Thomas, voisine de la sienne. Mais si ces derniers ne peuvent le faire libérer, ils le transfèrent néanmoins à une cellule plus confortable pour discuter de l’assassinat de Washington en privé. De son côté, Connor se prépare avec un autre prisonnier à tuer Hickey pour neutraliser la menace quoi qu’il advienne. Pour cela, il se fait remettre une fausse clé qu’il doit échanger avec la bonne en déclenchant une bagarre pour se faire mener au trou par l’intendant et échanger les clés pendant le processus. Il parvient à s’échapper et se glisser jusqu’à la cellule d’Hickey qu’il étrangle… Avant de se rendre compte que l’homme est déjà mort, et que c’est le gardien à qui a volé la clé. Hickey et Lee lui tombent dessus et le neutralisent. Lee le reconnaît et se moque de lui avant de l’enfermer, cette fois ci accusé du meurtre du gardien et de complot contre Georges Washington.

Le jour de son exécution, il est escorté par un Hickey goguenard, du côté de la garde continentale, qui lui explique que les traitres n’ont pas droit à un procès et que la corde l’attend, sans plus de cérémonie. Alors qu’il remonte le chemin jusqu’à l’échafaud sous les crachats et les insultes, Achilles apparait caché dans la foule en lui disant simplement que les assassins interviendront dès qu’il fera signe. Connor rétorque qu’il faut d’abord se débarrasser d’Hickey mais ce dernier intervient et le force à se remettre en route. La corde au cou, Connor est sauvé de justesse par les assassins et se rue sur Hickey alors que ce dernier court vers Washington pour le tuer. Connor tue le templier de justesse, sauvant Washington d’une mort certaine. Dans ses derniers mots, Thomas Hickey explique à Connor qu’il n’a pas les réponses à ses questions, qu’il ne fait qu’obéir à Haytham et Lee parce qu’ils ont l’argent et le pouvoir, tout ce qu’il a toujours désiré.

Après de brèves mais sincères félicitations de la part de son mentor, Connor rejoint le hall continental où la déclaration d’indépendance est signée, pour retrouver Washington mais ce dernier est parti pour New York, toujours sous assaut britannique. Décidé à sauver Washington des templiers, Connor le rejoint sous la neige au camp de Valley Forge. Celui-ci lui indique qu’il n’a pas de nouvelles de Charles Lee puisqu’il est occupé avec une autre affaire. Benjamin Church, un traître récemment relâché aurait détourné des ressources de l’armée continentale. Connor qui connait cet homme puisqu’il était de mèche avec les templiers promet de s’occuper du problème et commence son enquête qui le mène vers une église abandonné où un homme l’attaque soudainement : Haytham Kenway, son propre père. Le templier peu désireux de tuer son fils le relâche et tout deux s’expliquent. Haytham explique que Church n’est pas un templier et que les intérêts de la couronne lui importent peu : les templiers ne se battent pas pour la couronne mais pour la liberté, la justice et l’indépendance. Johnson voulait les terres pour les préserver. Pitcairn voulait encourager la diplomatie. Et en ce qui concerne Hickey, Haytham explique que Washington est un leader médiocre et qu’il doit être remplacé. Mais pour Church, leurs intérêts coïncident. Alors Connor et son père passent un accord de coopération entre assassins et templiers et partent à la recherche de Church. Après une infiltration mineure des troupes de Church et leur massacre en règle, il s’avère que Church est parti pour New York. Haytham laisse Connor aux prises avec ses hommes en lui donnant rendez-vous à New York.

Quelques jours plus tard, dans cette même atmosphère de défiance et de provocation, père et fils se retrouvent en ville pour retrouver le traître qui s’est retranché dans une brasserie. Connor vole un uniforme patriote pour passer inaperçu mais le garde refuse de les laisser rentrer, reconnaissant Haytham, mais pas « le sauvage ». Haytham explique patiemment que Connor est son fils, sous le regard médusé de ce dernier et le garde de faction les laisse rentrer. Après des explications houleuses sur la mort de sa mère qu’il impute à son père alors que c’est Washington le coupable, le duo tombe sur Church dans un entrepôt vidé de toutes les ressources volées… Ou du moins le croient-ils : c’est un piège tendu par le traître et le père et le fils survivent de justesse à une attaque qui se solde par l’incendie de la brasserie. Décidés à ne rien lâcher, Connor invite son père à bord de l’Aquila pour poursuivre Church jusqu’aux Caraïbes où il semble se rendre. Lassé d’attendre alors que Benjamin Church est à portée de main, Haytham prend la barre et projette l’Aquila sur le schooner de Church pour permettre aux hommes de l’aborder. Une fois à bord, Haytham et Connor soldent leurs différents par la mort de Church et le père templier offre son aide à son fils pour récupérer les biens de l’armée continentale.

Après un passage au domaine pour s’excuser de leur dernière dispute et informer son mentor des opérations menées avec son père, Connor retourne le retrouver à New York. Ce dernier lui explique qu’ils sont proche de la victoire, de la fin des conflits et de la domination britannique sur les colonies. En travaillant de concert, ils capturent deux tuniques rouges à qui Connor promet la vie sauve après l’interrogatoire qu’ils leurs réservent. Les soldats leur révèlent qu’ils vont quitter Philadelphie – la ville est considérée comme perdue – et marcher sur New York, la clé de leur réussite. Connor s’apprête à aller prévenir Washington alors qu’Haytham abat sous ses yeux les deux tuniques rouges, prétextant un gâchis de denrées pour les maintenir en vie jusqu’à la fin du conflit.

Haytham pense qu’il faut partager leur découverte avec Lee, pas avec Washington. Connor rétorque qu’il se bat contre une notion, pas une nation. Son père rétorque que s’il s’oppose à la tyrannie et l’injustice, il ne se bat que contre des symptômes dont la véritable cause est la faiblesse humaine. Connor répond à son tour qu’Haytham parle beaucoup mais ne montre pas vraiment l’exemple, ce à quoi ce dernier réplique qu’il va le faire. Ils vont ensemble parler des plans des anglais à Washington mais si Connor s’en tient là, Haytham lui fouille dans les affaires du général et trouve une lettre qu’il brandit au nez de son fils. La lettre signée de Washington ordonne une attaque sur le village de Connor et l’extermination des indiens. Il explique également à mots couvert que c’est Washington qui a fait brûler son village quand il était petit, tuant Ziio, sa mère. Connor fou de rage les laisse là tous les deux, refusant de perdre du temps à se battre contre eux, préférant sauver son peuple qui passe avant tout. Il s’enfuit à cheval à la poursuite des messages de Washington qu’il élimine un par un, avant d’arriver à son village où il trouve la matriarche de son clan qui l’informe que Kanen'tó:kon son ami d’enfance est parti avec Charles Lee. Au moment où il les rejoint, il retrouve Kanen'tó:kon qui lui barre la route en le traitant de traître corrompu à la solde des patriotes. Ce dernier l’attaque et Connor n’a d’autre choix que de tuer son ami lui-même dans un geste d’auto-défense. Dans son dernier souffle, Kanen'tó:kon lui révèle que sa mort ne changera rien puisque Charles Lee est en route pour Monmouth où il va révéler les plans des patriotes aux loyalistes pour permettre la victoire des britanniques. Connor se rend compte avec amertume que le sort des indiens est désormais joué et qu’il ne fera que retarder l’inévitable.

A Montmouth, Connor retrouve Lafayette qu’il avait déjà croisé à Valley Forge. Le français aide l’armée continentale à tenir ses positions et enrage de voir passer Charles Lee qui s’impose au milieu de leurs préparatifs et donne des ordres avant de s’enfuir, laissant les troupes subir la déconvenue due à sa traitrise. Connor lui propose de tenir les anglais à distance le temps qu’ils puissent partir. Ceci fait, avec une poignée d’hommes, il retourne voir Washington et l’informer d’un ton glacial de la trahison de Lee qui espérait que les pertes humaines achèveraient l’armée continentale. Et puisque Washington veut ouvrir une enquête qui va prendre du temps, Connor poursuit son chemin pour tuer Lee lui-même. Le templier se terre à Fort George et Connor a besoin d’une flotte pour créer une diversion et tuer son ennemi. Il prête donc main forte au comte de Grasse à la bataille navale de Chesapeake avec son propre navire pour avoir son assistance dans la suite des opérations. La bataille tourne au cauchemar mais Connor aborde lui-même le vaisseau ennemi qui pose problème et met le feu à ses réserves de poudres avant d’embarquer sur son navire à nouveau, sous les yeux d’un de Grasse médusé qui prend les pavillons ennemis et les fait flotter sur ses navires pour entrer dans le port et bombarder le fort, pour forcer Lee à sortir, pendant que Connor infiltre le fort pour le tuer une fois qu’il aura mis le nez dehors.

Mais alors qu’il se fraie un chemin au milieu des boulets de canon et des morceaux du fort qui vole en éclat, il retrouve son père qui lui barre la route, refusant de le laisser tuer Lee qui pour lui incarne le futur de la nation. Il explique à Connor que ce dernier n’a aucun droit de les juger, ni lui, ni son ordre, qui n’a jamais fait de mal à son peuple ni aidé la couronne britannique, mais a au contraire travaillé à faire de ce pays un endroit pacifique et uni. Que les patriotes, s’ils sont unis pour faire front contre un ennemi commun se retourneront pour se détruire les uns les autres une fois les batailles terminées. Ce à quoi Connor réplique que les patriotes cherchent la liberté, pas un nouveau roi, et que le pouvoir reviendra au peuple, ce qui est le comble du ridicule pour Haytham : le peuple n’aura pas le pouvoir parce qu’il n’en veut pas ; l’illusion du pouvoir leur suffit parce que la responsabilité du pouvoir est trop lourde à porter. C’est pour ça qu’ils sont si prompts à se rallier au premier leader venu puisqu’il prend les responsabilités à leur place.

Sur cette ultime bataille idéologique, le père et le fils se font face une dernière fois avec une rage peu commune, malgré les blessures et les canons qui tonnent et détruisent tout autour d’eux. Et alors qu’Haytham semble l’emporter, Connor lui tranche la gorge dans un acte désespéré. Ce dernier se relève, en portant la main à sa blessure fatale et explique à son fils qu’il n’a aucune intention de confesser ses erreurs ou de pleurer sur son sort en se demandant comment les choses auraient pu se passer, mais qu’il est fier de son fils, en un sens. Fier des convictions que Connor a démontrées, de sa force et de son courage. Il meurt dans un dernier souffle en disant qu’il aurait du le tuer plus tôt. Connor salue son père et reprend sa route à la poursuite de Lee.

Le jour de l’enterrement d’Haytham, Connor se rase la tête à l’iroquoise et revêt ses peintures de guerre pour faire face à son ennemi ultime, Charles Lee, qui de son côté prononce l’oraison funèbre de son maître et ami. Connor se fait capturer et ramener devant le templier qui regrette de n’être pas resté avec Haytham pour se battre à ses côtés et jure à son fils qu’il va non seulement le tuer mais détruire tout ce à quoi il tient, de son domaine avec Achilles jusqu’aux pères fondateurs de la nation qui suivront ainsi que les autres assassins. Il laisse à ses hommes le soin de battre Connor et s’en va. L’assassin se dégage et part à sa poursuite et découvre en écoutant ses hommes que Lee se trouve à la taverne du Green Dragon. Il s’y rend et interroge brutalement le premier homme qu’il y trouve. Il apprend que Lee compte quitter le pays sous la menace de l’assassin et qu’il est au port. Audit port, au moment où Connor va enfin le rejoindre, Lee l’aperçoit et s’enfuit. S’ensuit une course poursuite avec le templier et ses hommes qui tentent de barrer le chemin à l’assassin. La course se poursuit dans un bateau en réparation qui s’enflamme et Connor passe à travers un plancher qui cède sous son poids et il se blesse contre une poutre en tombant. Alors que Lee vient l’achever en lui demandant pourquoi il s’accroche à ce point, il trouve la force de lui tirer dessus en répondant que si lui ne le fait pas, personne ne le fera. Puis il perd connaissance. Il se réveille un peu plus tard, et part claudicant sur la piste de Charles Lee qu’il retrouve attablé, blessé et couvert de sang à la table d’un pub à Monmouth. Ce dernier lui offre un verre en sentant sa dernière heure arrivée et Connor le poignarde à mort avant de récupérer l’amulette.

Six mois plus tard, quand Connor retourne à son village, il est déserté et un étranger de passage lui explique que les indiens ont du partir et que le gouvernement en place va s’octroyer les terres, mêmes si elles sont censées appartenir à quelqu’un d’autre. Il trouve la boule de cristal et Junon lui apparaît à nouveau et lui explique qu’il a réussi sa mission, malgré le fait que son peuple ait dû partir. Que l’endroit est préservé, et qu’il doit cacher l’amulette pour que son successeur, Desmond, la trouve. L’Ordre colonial des templiers est désormais éradiqué pour un temps.

Connor rentre au domaine, enlève la hache de guerre du poteau où elle était plantée et enterre l’amulette dans la tombe du fils d’Achilles mort jeune, dont Connor tient son nom colonial. Il brûle ensuite les tableaux des portraits des templiers.

Enfin, il assiste au départ des derniers colons anglais qui tirent un dernier coup de canon vers les quais, mais sans blesser personne. Désabusé, il voit des esclaves se faire vendre sur le port et comprend à quoi il doit s’attendre quant au futur de sa nation.

Black Flag
Assassin's Creed BlackFlag
Présentation

1715. Les pirates dominent les Caraïbes. Ils ont instauré une république sans foi ni loi dans laquelle règnent la corruption, l’avidité et la cruauté.

Parmi ces hors-la-loi : Edward Kenway, un jeune capitaine impétueux. Son combat pour la gloire lui vaut le respect de grandes figures comme Barbe Noire, mais l’entraîne aussi dans la guerre ancestrale opposant Assassins et Templiers, une guerre qui pourrait détruire tout ce que les pirates ont construit.

Sur PS3 - XBOX360 - PC

Les dossiers

Bientôt disponible

Rogue
Assassin's Creed Rogue
Présentation
Préface

Amérique, 18ème siècle, débute la guerre de 7 ans. L’Europe se déchire, les colons Anglais et Français se battent pour le Canada et la vallée de l’Ohio. Les Anglais ouvrent les hostilités en envoyant trois transports de troupes et plus de 300 navires marchands. Au cours de cette guerre, un homme nommé Shay, capitaine Templier, va commencer sa quête impitoyable : pourchasser et tuer tous les Assassins sur son chemin.
De 1752 à 1761, suivez ce chasseur à travers New York, la vallée des Appalaches et naviguez dans les eaux glaciales de l’Atlantique Nord.

Développement

Assassin’s creed Rogue est édité et développé par Ubisoft, et utilise le moteur physique Anvil Next.
Le jeu sortira le 11 novembre 2014 (12 novembre en France), uniquement sur PS3 et XBOX360, et ne comportera pas de mode multi-joueurs.

Un désir de vengeance

Shay Patrick Cormac, un Irlandais de 21 ans, est un ancien Assassin qui a juré de traquer et d’éliminer ses frères de l’époque.
Jeune homme impétueux, il ne prend pas son rôle parmi les Assassins au sérieux car il ne croit pas en leur cause, et ne possède pas encore la sagesse des années.
Après qu'une mission avec les Assassins ait terriblement mal tournée, Shay décide de quitter définitivement la Confrérie.
Maintenant Templier, il a à sa disposition un navire, le Morrigan, qui l’aidera dans sa chasse à l’homme.
Il rencontrera pendant ses missions des personnages qui ne seront pas inconnus aux joueurs de la saga, comme par exemple le Grand Maître des Colonies : Haytham Kenway. Ce dernier organisant l’éradication des Assassins des Colonies, et faisant ainsi le lien entre les différents opus. (la Guerre de Sept ans ayant été un gouffre financier pour la France, le jeu fera aussi le lien avec Unity).

Un Templier bien équipé

Cet épisode apportera aussi son lot de nouveautés, à commencer par un nouveau navire, le Morrigan.
Ce navire, plus petit que le Jackdaw, sera constitué d’équipements encore jamais vus dans la saga : une caronade (pièce d’artillerie courte), un prototype de mitrailleuse, un mortier, un éperon brise-glace pour naviguer parmi les icebergs, ainsi que de l’huile inflammable que pourra répandre l’équipage si le navire est suivit.
Au niveau de l’équipement, Shay aura la possibilité de se protéger des gaz empoisonnés par un bandana.
Ce fusil étant une carabine à air comprimé, possédant une grande variété de munitions, comme les balles spéciales et les grenades, faisant d’elle une arme redoutable à courte et longue portée.

Comme un air d’Assassin’s creed 4 ?

Comme dans l’opus Black Flag, il sera possible de passer de la mer à la terre sans aucun temps de chargement. De plus, le système de batailles navales de cet opus sera de retour.
Il y aura aussi les épaves. L’eau étant gelée, les explorations se feront au niveau des glaciers. On pourra d’ailleurs y croiser la faune sauvage de l’époque, dont certains spécimens sont aujourd’hui éteints.
La vision d’aigle, la dague à corde et la course libre seront également de retour.
Cependant, chose nouvelle, notre navire pourra être abordé par les Assassins, et les icebergs pourront servir de couverture ou d’éléments d’attaque lors des combats navals, et pourront renfermer certains objets.

Côté Templiers

Cet opus permettra pour la première fois de voir le jeu sous un autre angle, un autre regard, celui des Templiers.
Que se passerait-il si un templier interceptait un message pour un Assassin ? S’il connaissait la cible et la mission ?
C’est dans cet épisode que nous auront les réponses.

Les médias
Les dossiers

Bientôt disponible

Retour au site
Echap pour désactiver les sons
Retour en arrière

Activez le son pour une meilleur experience

Selectionnez votre camp
Assassin

Pour vous, l'humanité rime avec liberté, et vous vous battez sans relâche pour défendre son libre arbitre.

Templier

Vous aimez l'ordre. Vous pensez que l'humanité doit être guidée, et que vous êtes une personnalité forte qui peut conduire à cet objectif.