FERMER
{{media.titre}}
Par {{auteur.nom}}

{{media.description}}

{{media.titre}}
Par {{auteur.nom}}

{{media.description}}

Partenaire
Ubisoft


Assassin's Creed Cilicia

Liste des sujets
par leopold1994

leopold1994 - Templier  


- Mardi 30 Décembre à 22:59
Fielleux que je suis !

Avec un tel titre pour le sujet, vous vous imaginiez probablement que j'allais vous transmettre les premières informations sur l'opus suivant Assassin's Creed Victory ! C'eut été trop facile, et je ne suis pas si bien introduit auprès d'Ubisoft !

En fait, ce sujet est juste là pour vous faire partager mon enthousiasme, car l'excitation guide ma plume tel le chasseur qui guette sa proie ! Je ne peux me résoudre à attendre la mise en place des Fan Fictions pour vous en entretenir : je viens d'achever mon roman sur notre univers favori, Assassin's Creed Cilicia ! Bien sûr, la majeure partie des membres du forum sont là pour jouer et se détendre, aussi, si mon grand maître Aaron Leandre juge ce sujet inadéquat, voire prétentieux, je le supprimerais. Mais je l'ouvre avec l'espoir que les plus littéraires d'entre-vous voudront bien en discuter.

Il me reste quelques petites mises au point, notamment la table des matières qui me fait suer sang et eau, et des appels de notes qu'il faut que j'effectue pour bien vous replacer le contexte antique à certains endroits, mais autrement, tout est achevé ! Et il était temps, car il m'a fallu deux ans de recherches, et un an d'écriture, pour voir le bout de la bête !

En tout cas, je pense que je sujet intéressera au moins N0N013 - vu son avatar - puisque ce roman se déroule au premier siècle av.J.C, en pleine conquêtes romaines. Je l'ai pensé comme une sorte de "prologue" à un Assassin's Creed qui se déroulerait à Rome, sous la dictature de César. Ainsi, Assassin's Creed Cilicia, c'est un peu Black Flag version antique : notre héroïne, archipirate d'Arsinoé en Cilicie, visite, de 95 à 78 av.J.C., trois grandes cités - Spoil ! Cliquez pour afficherAthènes, Ephèse et Sinope - et évolue autrement dans une sorte de "monde ouvert" qui s'étend sur la Mer Égée (heureusement que Black Flag est sorti entre-temps, sinon, je n'aurais jamais su comment introduire les combats navals), et rassemble des cités plus petites, commeSpoil ! Cliquez pour afficher Délos, Mytilène ou le sanctuaire de Samothrace.

Mais il s'agit d'un livre, pas d'un jeu vidéo. J'ai donc tenté de replacer la syntaxe assez simple d'Oliver Bowden - qui écrit en Anglais - tout en conservant ma patte. J'espère que les plus courageux d'entre-vous, s'ils sont prêts à me lire, sauront me dire ce qu'il en est.

Sur les conseils d'Aaron Leandre, je poursuis la présentation.

Pourquoi ai-je voulu écrire ce roman ?

D'abord, parce que je suis fasciné par l'univers d'Assassin's Creed, cela va de soi.

Ensuite, parce qu'il y a certaines périodes qui se prêtent formidablement à ce genre d'aventures. La première guerre de Mithridate, qui constitue le coeur du roman, est une suite de batailles terrestres et navales dantesques, et d'assassinats politiques à répétition, qui permettent de réaliser une formidable épopée sans même devoir apporter de retouche à l'Histoire.

Egalement, parce que la période à laquelle je m’intéresse est relativement ignoré, à la fois par les historiens et par la culture plus large (un peu comme hashishins avant la sortie d'un certain jeu vidéo...). Et j’aime étudier ces moments pourtant révélateurs des grandes inflexions historiques.

En effet, quand on pense au monde grec antique, on pense toujours à Thémistocle, à ce crétin de Léonidas ( le seul mec au monde capable de se faire encercler sans rien comprendre à la manœuvre), ou à Périclès, bref, à la grandeur du monde grec. Même chose pour Rome : on pense à César, à Auguste, au triomphe et à l’âge d’or de l’empire.

Pourquoi ? Parce que ces deux cultures, grecques et romaines, sont les fondements de notre société actuelle. Et dès le XIXème siècle, on a veillé à tous nous enseigner à quel point nous, petits Français, Anglais, Allemands, étions les dignes héritiers de ces grands hommes qui par leur génie avaient bâtis un empire magnifique !

Bon. Que se passe-t-il quand Thémistocle rencontre César ?

Euh… On abandonne les clichés ?

« Les Romains ont apporté la civilisation au monde »
« Les légions romaines étaient le parangon de cette civilisation »
« Les Grecs ont toujours fait preuve d’un très grand génie »
« Les Perses étaient des barbares désireux de réduire le monde en esclavage »
« Nos ancêtres les Gaulois ne savaient rien, mais ils étaient confinés dans les limites de l’Hexagone. »
« Les amazones portaient des casques corinthiens et s’accouplaient avec des infirmes. »
« Ce sont les Gaulois, les Bretons et les Germains qui ont le plus résisté à la domination romaine. »

Bon, d’accord. On s’arrête là avant que je ne fasse une apoplexie.

Assassin’s Creed Cilicia, c’est une confrontation terrible entre le monde romain et le monde grec, ce dernier étant – probablement par erreur- soutenu par un roi issu d’une dynastie iranienne, sans lequel les fiers fils d’Athènes et de Sparte ne vaudraient pas grand-chose. J’ai ainsi tenté de faire découvrir à tous les fans d’Assassin’s Creed le monde grec de cette période dans toute sa réalité bonne et mauvaise.

Car il n’y a pas que le facteur temporel : il y a aussi le facteur spatial.

Quand on pense aux guerres civiles romaines, aussitôt, la vision de Rome nous parvient. Or, c’est dans les provinces, de l’Espagne à la Syrie, que les conséquences de ces guerres sont les plus terribles. J’ai donc pris le parti d’abandonner Rome, pour montrer la réalité non moins sanglante des territoires qui lui sont soumis.

Ce qui nous amène au sujet du roman.

Assassin’s Creed Cilicia : quatrième de couverture

Vous l’aurez compris : j’adore faire la peau aux clichés. Vous venez de jouer à Rise, Son of Rome, et vous êtes désormais convaincus qu’il n’y a pas de différence entre un légionnaire et un GI’s ? Ne lisez pas Assassin’s Creed Cilicia, vous verrez ça comme un complot communiste !

Sans rire, le premier cliché effacé par le roman, c’est l’âge d’or de la piraterie : Assassin’s Creed IV m’a permis d’introduire le concept de « monde naval ouvert » dans mon ouvrage, et en ceci, je le remercie. J’ai d’ailleurs passé des heures à y dévorer du homard ( le homard est rouge. Vous voyez à quoi je fais référence ?). Mais pourquoi appeler cela « âge d’or de la piraterie » ? Rétablissons la vérité historique : quand donc est-ce que les Thatch et autres Hornigold ont-ils réussi à défaire une flotte entière ?

En 73 av.J.C., toute une flotte romaine sous le commandement du père de Marc-Antoine est refoulée par les pirates. Dix ans plus tôt, deux légions ne suffisent pas à empêcher une incursion pirate dans le sanctuaire de Samothrace, le plus riche du monde grec. Ça ne vous parle pas ? Alors, devinez qui, en 75 av.J.C est enlevé par les frères de la côte ? Un jeune patricien du nom de Caius Julius Caesar. Ça va ? Vous commencez à saisir toute l’ampleur de la chose ? Oubliez le XVIIIème siècle, matelots ! La fortune vous attend sur le pont des quadrirèmes et autre pentères !

En outre, j’ai tenu à ce que mon personnage principal, l’Assassin, fût une femme et une barbare (consultez la rubrique « le héros c’est vous » pour plus de détails). Les femmes sont d’éternelles mineures dans le monde gréco-romain. Et la vie n’est pas facile pour elle, d’autant plus qu’on n’a jamais vu d’archipirate du « beau sexe » ! L’héroïne, ce n’est donc pas un Ezio ou un Arno, qui, après une perte terrible, « trouve la rédemption » en étant accepté parmi la confrérie. Elle aura droit à la perte terrible, mais certainement pas à une acception aussi facile. Donner une arme à une femme, c’est envisageable dans le monde grec, mais sous certaines conditions seulement. Par exemple, qu’elle ne se plaigne pas si on la lui reprend après. C’est donc un personnage torturé, car elle souhaite s’intégrer au monde grec qui la passionne, mais sans pour autant renoncer à l’indépendance qu’elle a peu à peu acquise. Elle passe également par des épreuves terribles : je me suis toujours demandé comment se battrait un, ou une, Assassin après sept mois de famine. Avec Assassin’s Creed Cilicia, j’ai apporté ma réponse, et vous allez voir, c’est assez dur !

Ainsi, le sujet du roman n’est pas simple, et c’est pourquoi je lui ai consacré autant de temps. N’oublions pas que dans le monde grec, à cette période, on a : des Grecs (bien sûr), des Thraces, des Latins, des Italiens, des Gaulois(mais parfaitement), des Araméens, des Parthes, des négociants perses, des Scythes… Dois-je détailler davantage ? Et aucun de ces peuples ne semble résolu à faire preuve d’un semblant d’esprit d’ouverture. Peut-être les Assassins devront-ils montrer la voie ?

Sur ce, Assassins et Templiers, que les vents vous soient favorables, et n'oubliez pas de contourner le détroit de Messine ! C'est là que sont embusquées Charybde et Scylla...
par AaronLeandre

AaronLeandre - Membre  


- Mardi 30 Décembre à 23:12
Sachant que les créateurs de ce site ne sont pas disposés à finir cette partie fan works je pense que tu as bien fais de créer ce sujet.

Je suis fortement intéressé par ce que l'on peut qualifier de ton projet quasiment finit, nous avons de nombreux lecteurs des romans de Olivier Bowden mais surtout des fans de Assassin's Creed, si ton roman ressemble à tout cela avec ta touche en plus, je ne doute pas une seconde du bon résultat.

Je pense que tu peux étoffer la présentation de ton roman avec des choses comme le temps que tu y a passé, comment tu as été inspiré mais aussi un résumé plus complet et précis pour donner aux gens la curiosité de venir voir.

Après pour ton roman je ne sais pas comment tu veux t'y prendre pour nous le faire lire ? Je pense que le faire héberger soit sur un hébergeur ou alors Drive ou DropBox peut être une bonne idée. Je te laisse le choix.

En tout cas j’espère que nombreux seront les intéressés !


par n0n013

n0n013 - Templier  


- Mardi 30 Décembre à 23:15
La franchement tu m'intrigues beaucoup car en effet l'Antiquité (et en particulier la Ier siècle avant J-C) est ma période préférée ^^ J'attends ceci avec impatience wink
par leopold1994

leopold1994 - Templier  


- Mardi 30 Décembre à 23:22
Merci, chers amis, pour ces propos encourageants. Aaron Leandre, j'avais déjà songé à étoffer ma présentation, mais j'avais peur d'en faire trop. Je vais éditer cette dernière, et vous me direz ce que vous en pensez.

Comme je ne suis pas très abouti concernant l'informatique, je ne sais pas encore comment m'y prendre, mais je vais m'y atteler, je peux vous l'assurer !
par AaronLeandre

AaronLeandre - Membre  


- Mardi 30 Décembre à 23:27
Si tu as besoin d'aide et que tu le souhaites je serai la pour t'aider heureux
par leopold1994

leopold1994 - Templier  


- Mardi 30 Décembre à 23:44
Un grand merci. Derechef.
par Khamor

Khamor - Templier  


- Mardi 30 Décembre à 23:49
Ca m'intéresse également...
Tu as déjà piquer ma curiosité malgré le peu d'informations qui ont filtrées biggrin
par daruthin

daruthin - Assassin  


- Mercredi 31 Décembre à 05:03
Avec un tel titre pour le sujet, vous vous imaginiez probablement que j'allais vous transmettre les premières informations sur l'opus suivant Assassin's Creed Victory !

pas du tout.

en même temps tu l'aurais fait dans blabla ou autre partie et pas dans "créations de fans" si c'était une information sur un prochain opus. et puis cilicia j'ai pensé à Sicile va comprendre pourquoi et du coup j'ai de suite pensé à la rome antique.

ensuite, étant parti de mon coté sur un travail d'écriture de JDR, des histoires comme les tiennes m'intéressent pour faire une campagne surtout si elles ont un minimum de véracité historique.

par contre comment tu appelle la confrérie dans ton roman?
par leopold1994

leopold1994 - Templier  


- Mercredi 31 Décembre à 11:09
Pour ce qui est de mon accroche pour lesujet, ne t'inquiète pas Daruthin, c'était juste un gag.

Concernant ta question, on parle déjà de confrérie des Assassins à l'est, dirigée depuis Ctésiphon par un conseil d'aristocrates orientaux, et à l'ouest, émerge le Liberalis Circulum qui est son pendant latin. Les deux branches sont indépendantes, car il n'y a pas encore de crédo, ce qui complique considérablement les relations entre les deux partis, on s'en doute.

Par contre, les Templiers ne sont encore qu'une association de puissantes familles qui n'ont pas encore bâti leur identité. C'est pourquoi dans ses appels de note, Shaun Hastings parlera de "proto-templiers".

Et pour la véracité historique, tu vas être content, comme je l'ai déjà écrit dans ma présentation, tout est strictement historique ! Je me suis bien sûr permis quelques modifications dans le discours de certains personnages, mais je rappelle que les auteurs grecs et latins qui nous inspirent n'écrivaient la plupart de temps que dans un but purement moralisateur ; ils ont inventé plein pot. alors, tant qu'on reste réaliste, on est libre de les reprendre et de laisser - un peu - vagabonder notre imagination. Ce que nous exposent les Salluste, Appien et autre Plutarque, c'est toujours le point de vue romain : leurs ennemis en ont un autre...
par daruthin

daruthin - Assassin  


- Mercredi 31 Décembre à 11:46
je vois aussi que tu prends des libertés avec la méta histoire. tant que l'essentiel est là, on peut se permettre des libertés plus ou moins grosses. wink

par leopold1994
Concernant ta question, on parle déjà de confrérie des Assassins à l'est,
juste ce poitn qui me chiffonne, le terme assassin est l'italianisation du mot Heyssessini qui a donné assassini et ainsi le mot assassin, mais ça s'est fait durant la troisième croisade seulement.
par leopold1994

leopold1994 - Templier  


- Mercredi 31 Décembre à 12:25
Allez, je vais faire ma mauvaise tête : tu as tout à fait raison, Daruthin, à ceci près que ce terme né dès 1120, à l'initiative d'El-Hassan. Durant la troisième croisade, le terme Assassin a déjà... Un siècle !

Au départ, la question de ce terme m'a "chiffonné" également, car, de fait, il n'a aucune réalité sous l'Antiquité. Le problème, c'est que la période est déjà compliquée ; si, en plus, je changeai le nom des Assassins, alors, on aurait eu une confrérie totalement différente, qui n'aurait plus eu rien à voir avec celle d'Altaïr, et tous les fans de la franchise auraient été paumés.

En fait, comme tu l'as si bien dit, j'ai pris une certaine liberté avec la méta-histoire : ce roman, c'est l'héroïne qui raconte sa vie, et je rédige donc au discours direct. Le problème, c'est que je ne dispose pas des facultés nécessaires à la rédaction d'une oeuvre dans un style antique, et que si le cas était, ce serait fondamentalement ennuyeux et rébarbatif pour tous les profanes d'Homère et d'Eschyle.

Donc, comme le raconte Shaun Hastings dans une petite introduction, l'oeuvre présentée a été largement "remaniée" au fil des siècles, comme c'est si souvent le cas pour les oeuvre antiques, et ce par des Assassins comme par des Templiers. Cela m'a permit non seulement de conserver un style romanesque très contemporain, mais en plus d'user de quelques termes anachroniques - pas flagrants, rassures-toi - qui rendent la lecture plus plaisante.Peut-être les Florus, Bassompierre et autre Auditore sont-ils donc responsables de cette insertion du terme "Assassin'...

Du reste, rassures-toi, dans le roman, il n'y a que les Assassins pour s'appeler "Assassins" : les Romains les appellent les sicaires de Pluton, les Grecs l'hérésie de Ctésiphon (hérésie n'est pas péjoratif, à l'époque : il s'agit d'un courant de pensée qui pousse à adopter un certain mode de vie, rien de plus), et les Parthes les appelleront plus tard les "Juifs", car ils feront l'amalgame entre les Assassins et les Zélotes.

En espérant que je ne t'aurais pas trop déçu par cette réponse. Mais il n'est parfois pas évident de bâtir une fiction...
par WillDante

WillDante - Assassin  


- Mercredi 31 Décembre à 12:28
Déjà bravo pour ce travail de titan.
Tu as piqué ma curiosité également et je suis impatient de pouvoir découvrir ton roman.

Moyennant quelques finitions et après nos lectures (qui pourraient faire office de relectures), tu pourras aussi envisager de le publier en kindle sur Amazon à 2 ou 3 €, ça sera toujours ça de pris si les fans accrochent wink

A suivre donc ...
par Artis

Artis - Assassin  


- Mercredi 31 Décembre à 12:28
Oh mon dieu surprised
T'est tenace, franchement passer au temps de temps sur un projet comme celui là heureux de plus j'apprécie énormément la période antique Grèce, j'ai hâte !
par daruthin

daruthin - Assassin  


- Mercredi 31 Décembre à 12:35
Au départ, la question de ce terme m'a "chiffonné" également, car, de fait, il n'a aucune réalité sous l'Antiquité. Le problème, c'est que la période est déjà compliquée ; si, en plus, je changeai le nom des Assassins, alors, on aurait eu une confrérie totalement différente, qui n'aurait plus eu rien à voir avec celle d'Altaïr, et tous les fans de la franchise auraient été paumés.

ben justement non car les fans qui liront une fan fic sont le genre de fan à savoir que le terme "assassin" prend racine au moyen âge et pas en antiquité. heyssessini est très proche de assassin, le nom original de l'ordre qui a inspiré la franchise encore plus (achichyoun mais je doit faire des fautes à ce niveau).

tkt pour le style et les libertés je te jette pas de pierre tkt, je suis assez tolérant. le coup du nom je ne fais que discuter, mais ce qui sera intéressant sera de lire le résultat fini. pour le style antique ou autre, je suis vraiment pas du genre à regarder ça. j'aime quand ça se lit bien et que c'est pas poussif, le style importe peu.
par leopold1994

leopold1994 - Templier  


- Mercredi 31 Décembre à 13:09
Tu ne fais pas de faute, la traduction littérale du terme peut prendre plusieurs orthographes en Français.

De toutes manières, j'estime qu'il nous fallait bien une donnée étalon qui nous permette de partir de quelque part. Du reste, tu as raison, il faut lire le résultat fini. Et je vais m'employer à vous le transmettre.


par leopold1994

leopold1994 - Templier  


- Mercredi 31 Décembre à 13:14
par WillDante
Déjà bravo pour ce travail de titan.
Tu as piqué ma curiosité également et je suis impatient de pouvoir découvrir ton roman.

Moyennant quelques finitions et après nos lectures (qui pourraient faire office de relectures), tu pourras aussi envisager de le publier en kindle sur Amazon à 2 ou 3 €, ça sera toujours ça de pris si les fans accrochent

A suivre donc ...


Merci pour ces encouragements, Willdante, mais euh... N'oublions pas qu'Assassin's Creed est une marque déposée d'Ubisoft. Si jamais il doit y avoir commercialisation de l'ouvrage, inutile de te dire qu'une bonne partie des recettes iront directement à la franchise, sans quoi je m'expose à très sérieuses poursuites judiciaires.

Alors, pour le moment, on va faire simple : une fois que vous l'aurez relu, je vais essayer de publier une première partie dans le domaine public, et, si par miracle, pas mal de monde accroche, on avisera pour la suite. A moins que certains d'entre-vous aient une meilleure idée ?
par AaronLeandre

AaronLeandre - Membre  


- Vendredi 02 Janvier à 11:51
A quand le début Léopold ? biggrin
par leopold1994

leopold1994 - Templier  


- Vendredi 02 Janvier à 13:09
Désolé, AaronLeandre, je te réponds avec une heure de retard, parce que je suis justement sur Assassin's Creed Cilicia depuis ce matin. Je te suis d'ailleurs gré de te voir t’intéresser autant au résultat final.

En fait, je me suis un peu emporté, lorsque j'ai créé le sujet : tout n'est pas tout à fait terminé. Je m'explique ; il y a trois semaines, j'ai terminé la rédaction, mais j'ai effectué une "grosse" relecture du roman ; en effet, si certains écrivains comparent leurs personnages à leurs enfants spirituels, j'ai tendance à comparer les miens à mes frères et sœurs : en effet, le roman est plutôt long, et au gré des événements historiques comme des épreuves dans lesquels ils sont plongés, ils ont tendance à m'échapper, à bâtir leur "propre" identité : leur psychologie, que je voyais comme évidente au départ, glisse entre mes doigts et voilà qu'ils n'obéissent plus à leur grand frère.

Aussi, afin d'aboutir sur une "morale" finale cohérente tout en respectant l'esprit antique, j'ai, pendant trois semaines, reprit certains passages et corrigé les fautes, tout en étoffant certains de mes personnages qui, par les Dieux, méritaient bien d'avoir plus de texte. Lorsque j'en ai fini, j'ai créé le message sur le forum.

Donc, à ce stade, le roman est tout à fait lisible, mais, tout écrivain sérieux vous le dira: "quel que soit le nombre de relectures que vous effectuerez, vous aurez toujours des fautes d'orthographes, de grammaire et de syntaxe à la fin". Aussi, je suis en train d'effectuer une ultime relecture, sans rien changer au roman cette fois, afin d'éviter des imbécillités du genre la répétition d'un même mot, ce qui casse le rythme de la lecture... Même si inévitablement, vous trouverez des erreurs de ce genre.

En outre, je me permets quelques appels de notes sous le texte : en effet, si certaines données antiques, comme les titres de l'empire parthe ou les références à la mythologie grecque, ne nécessitent pas d'éclaircissements car elles n'apportent rien à l'intrigue, et qu'en outre, elles pollueraient le texte, d'autre termes, qui reviennent tout le long du roman, ne peuvent être compris que par des autodidactes très avertis. Au-delà des magistratures romaines que Scia extermine, du genre "questeur, préteur, consul, proconsul", cela est particulièrement vrai pour le vocabulaire de la marine, car, ne l'oublions pas, Assassin's Creed Cilicia est un roman de pirate.

Et on est bien loin du XVIIIème siècle ! Concernant les navires, il faut faire la différence entre les hémiolias, les pentécontères, les trières, les trirèmes, les quadrirèmes... Du côté des équipages, il faut bien différencier le proratès de l'épiplous, tout comme le keleustès et l'aulète ne sont pas les même personnes, et les thranites... Bref, certaines astérisques devraient vous permettre de vous y retrouver dans ce merdier antique.

Cependant, rassurez-vous : à ce stade, je ne fais plus que corriger les fautes et placer les appels de note, ce qui veut dire que depuis deux jours, j'en suis déjà à 1/5ème de la relecture ! Autant dire que je devrais avoir terminé avant la fin de la semaine prochaine.

En revanche, il restera le problème de la publication, et de ce côté là, la communauté du forum pourra, je l'espère, m'aider, car il est aussi dangereux de naviguer sur internet que de passer le détroit du Bosphore...
par AaronLeandre

AaronLeandre - Membre  


- Vendredi 02 Janvier à 13:28
D'accord je comprend, tu fais un excellent travail j'en suis sûr, de plus nous serons tes lecteurs 0 (comme les patients 0 ahah ) et nous pourrons encore te signaler tes erreurs si il y en a !

Pour la publication nous verrons ça quand tu auras finis ta relecture mais il y a des moyens de publier tout en restant en sécurité.

Sur ce, bon courage !
par leopold1994

leopold1994 - Templier  


- Dimanche 04 Janvier à 15:40
Pour ceux qui s’intéressent au projet, je leur annonce que je suis actuellement à la moitié de la relecture finale. Que Baal Hammon veille sur les pages qui restent !
par Artis

Artis - Assassin  


- Dimanche 04 Janvier à 15:55
C'est un gros volume dis moi ?

Répondre au sujet

Vous devez être connecté pour poster une réponse.

Se connecter


Selectionnez votre camp
Assassin

Pour vous, l'humanité rime avec liberté, et vous vous battez sans relâche pour défendre son libre arbitre.

Templier

Vous aimez l'ordre. Vous pensez que l'humanité doit être guidée, et que vous êtes une personnalité forte qui peut conduire à cet objectif.