Des nouvelles sur Unity ! | Assassin's Creed - France | La référence francophone du jeu Assassin's Creed
FERMER
{{media.titre}}
Par {{auteur.nom}}

{{media.description}}

{{media.titre}}
Par {{auteur.nom}}

{{media.description}}

Partenaire
Ubisoft

Des nouvelles sur Unity !
Lundi 11 Août 2014 à 22:44

Team AG

Des nouvelles informations sur Unity

Elise, un personnage important




Ubisoft sait que les histoires d’amours sont des choses difficiles à aborder dans les jeux vidéos et ont pris parti de faire d’Elise une part centrale de l’histoire. Faire d’elle un élément central et un templier joue sur la perception des deux camps pour Arno.

Les templiers se retrouvent à un carrefour de leur histoire : la mort du père d’Elise n’a rien d’un accident : elle est due à un coup d’état. La Révolution Française est une parfaite métaphore de ce genre d’inversement des pouvoirs. Elle coïncide également avec un changement chez les templiers : avant il était question de dogmes, de règles, on explique avec diplomatie, le peuple suit.
S’il ne suit pas, on l'écrase. Un homme examine ces règles et se dit que si on donne au peuple ce qu’il veut, il s’enchaînera de lui-même : on les contrôle en les gardant occupés.

Le nouveau leader de l’ordre veut imposer ce nouveau fonctionnement qui revient pour lui aux sources mêmes des méthodes des templiers. Quelqu’un tire les ficelles de la Révolution et ainsi les templiers peuvent consolider ce nouveau pouvoir en place.

Arno recherche le meurtrier du père d’Elise pendant une bonne partie du jeu tout en assassinant d’autres cibles sur sa route, chacune d’entre elle étant bien introduite dans l’histoire avec son propre background. Arno, pris entre l’amour et le devoir donne tout son potentiel à l’histoire comme Ezio en d’autres temps.

Les retours sur Arno sont très positifs : le perso est attachant.Elise quant à elle bénéficie d’un livre pour elle toute seule : Ubi a planifié l’écriture d’un livre qui raconte Unity du point de vue d’Elise. Son histoire, son implication dans l’Ordre des Templiers, ce qui n’a pas pu être montré avec l’allégeance d’Arno aux assassins pour qu’on puisse voir réellement toute l’histoire des deux points de vue.

Ce dilemme est une chance pour Ubisoft de montrer les deux côtés, templiers et assassins : Même Arno passe du temps à se demander de quel côté il devrait se tenir.

Ceux sont deux camps qui partagent le même but mais avec des vues différentes sur les problèmes.

Pourquoi Unity va marcher ?




Après Brotherhood les développeurs se sont divisés et une partie d’entre eux a analysée le futur de la franchise alors que d’autres se sont penchés sur les releases ( sorties ) annuels pour garder la communauté impliquée.

Avec les batailles navales, une nouvelle façon de jouer a été découverte et Black Flag est né de cette réflexion alors qu’en aval on réfléchissait sur les possibilités de puissance et de développement des consoles next gen. Tout en sachant qu’une refonte graphique ne serait pas suffisante pour assurer l’avenir de la série, ils ont décidé de la réinventer complètement tout en restant proche des bases que les fans adorent. Retour à l’assassin qui est une lame dans la foule, on prend les tenants de la série qui ont fait que les fans s’y sont attachés en premier lieu et allons plus loin mais avec plus de flexibilité.

Unity préserve un open world historique mais en redéfinissant les trois piliers de la série :
La navigation, l’infiltration et le combat. Les demandes des fans au sujet d’un multi-joueur coopératifs ont été entendues car elles coïncidaient avec un désir de la team de développement.

Avec des releases annuelles, ubi ne peut pas se permettre de réinventer chaque jeu. Avec Unity c’était un réel challenge de refaire comme en 2007, de faire du joueur un noob à nouveau , de
prendre le risque d’aller vers l’inconnu. Au final, on arrive sur un jeu qui est plus axé sur ce que le joueur veut faire et avoir un monde qui permet de le faire. Après quatre ans de réflexion et de développement, le jeu va poser les bases de la franchise pour le futur en réinventant la franchise tout en gardant les bases pour divertir les fans et les joueurs.

Tout ce qu’on peut faire sur Unity n’est pas forcément indiqué sur la map après synchronisation, il faut explorer pour trouver ses propres histoires. On peut faire les quêtes du jeu en coop ou en solo. Le coop propose des niveaux de difficulté supérieurs et dispose ainsi d’une variété infinie dans la manière de les refaire encore et encore.

La coop est faite pour de petits groupes. Plus il y a de joueurs, plus ça sera simple. Pour faire une mission en coop, il suffit de lancer une mission confrérie sur la map en allant sur l’icône ou en invitant des amis via le menu. On peut également trouver des « ghosts » d’amis qui jouent en même temps. Les missions sur centrées sur le fait de stopper l’influence des templiers dans la Révolution.

Ça n’a rien à voir avec l’histoire d’Arno : c’est l’histoire de la Confrérie qui essaie de percer à jour les manipulations des templiers avec un mode coopératif qui permet de voir la Confrérie en action de l’intérieur. Quand on fait du multijoueur un élément séparé de l’histoire, seule une partie hardcore de la fanbase s’y intéresse. Un multijoueur coopératif intégré à l’histoire permet à chaque joueur d’apporter sa touche à l’histoire avec ses amis.

Plus de désynchronisation en cas de repérage : si on se fait repérer, la mission se change en course poursuite au lieu de se remettre à 0 pour permettre une infiltration complète, mais avec des dans le gameplay : plus d’obstacles, plus de gardes...

Louis XVI : sans surprise on pourra voir la fin du règne de Louis XVI jusqu’à la guillotine, après son impuissance à renflouer les caisses de l’état après la guerre de 7 ans et la révolution américaine.

Depuis des années les fans ont voulu un opus sur la révolution française, et l’architecture Parisienne promet d’être aussi époustouflante que l’Italie de la Renaissance. Mais derrière la beauté : les bains de sang. De 1789 à 1799 la France était en ruines et en famine et les massacres et la paranoïa étaient choses quotidiennes. La guillotine en était le symbole le plus fort et était placée en place publique afin que tout le monde puisse assister aux exécutions. Avec le règne de la Terreur et les meurtres et ce sentiment de Paris bouillonnant, Ubisoft a fait en sorte que les joueurs se rendent compte que l’histoire en était à un point culminant.

Game Informer
Selectionnez votre camp
Assassin

Pour vous, l'humanité rime avec liberté, et vous vous battez sans relâche pour défendre son libre arbitre.

Templier

Vous aimez l'ordre. Vous pensez que l'humanité doit être guidée, et que vous êtes une personnalité forte qui peut conduire à cet objectif.